Dans un spectacle, dans un bal chacun jouit de tous........ Baudelaire

PUBLIC

The Artist propose au public un univers chorégraphique empreint de littérature, de musique et de théâtralité .

Nous racontons l'histoire d'un homme qui a toujours aimé tout renverser.

Mélodie des poèmes, lucidité du poète, intelligence critique et sens infaillible du beau..

ARTISTES

Les artistes interprètes parient sur la magie de la toute puissance de la poésie et pour eux comme pour Baudelaire,

Il ne saurait y avoir de perfection sans émotion.


THE ARTIST, c'est nous

Christine Jeannin, ex danseuse Opéra Royal de Wallonie, Stanley Holden Ballet Center Los Angeles,  Grand Théâtre de Bordeaux, conception, chorégraphie et mise en scène de spectacles:

Création et organisation du Centenaire de la ville de Lacanau, 

Spectacles historiques sur le Maréchal Vauban, Molière, Louis XIV pour les Journées du Patrimoine de Blaye,

Ecriture, création, mise en scène et chorégraphie du spectacle La Fayette, tournées aux Etats-Unis et au Portugal, 

Création de Parlons un peu de Baudelaire avec la participation de Marylène Cahouet, professeure agrégée de lettres modernes.

Nathalie Meurant-Laumaillierdanseuse du Grand Théâtre de Bordeaux, maîtresse de ballet.

Patrice Mauran, photographe associé.


Créer, rencontrer, s'approprier

 Ce spectacle va aussi à la rencontre des jeunes publics d'élèves et d'étudiants,

 La chorégraphie est rendue lisible grâce à l'analyse thématique et linéaire des poèmes de Baudelaire faite en collaboration avec Marylène Cahouet, professeure agrégée de littérature.

"Permettre à toutes et à tous de découvrir les textes de Baudelaire par la parole, la musique et la danse est une expérience unique: merveilleux mélange qui sollicite l'intellect et la sensibilité en laissant un écho lumineux une fois le spectacle terminé"

Marylène Cahouet 

Création ouverte à l'échange


Ouvrons des espaces d'évasion et le champ des émotions 


DU DANDY AU POÈTE ET SES LENDEMAINS QUI PLEURENT

  • L'UN DES PLUS GRANDS POÈTES DU XIX e siècle

A une mendiante rousse, poème interprété par Marie Pivetta est un portrait contrasté élogieux mais ambivalent où la beauté surpasse la richesse et le rang social.

La Chevelure, un pas de deux qui parle de l'idéal, d'un monde rêvé, caractérisé par l'ivresse, voire par une spiritualité mystique.

L'Horloge, interprétée par Camille Margnoux, c'est la fuite du temps, de façon particulièrement dramatique et angoissante, 

la lutte de l'homme contre le temps est perdue d'avance.

Une charogne, poème interprété par Emmanuel Dobby.

Erotisme et personnification, promenade amoureuse détournée, seul l'artiste peut sublimer la réalité et même extraire la beauté de l'horrible.

Cliquez sur la photo pour la voir en entier